ACR : le marché de la GTB et des services en décroissance

Malgré la chute de l’activité due à une crise sanitaire et économique sans précédent, les industriels de la régulation et GTB continuent leur politique d’alignement des référentiels techniques de standardisation et de certification avec les réglementations nationales afin de répondre aux objectifs de massification de la rénovation énergétique et déploiement des innovations technologiques performantes et durables
Lecture : 5 minutes

Le marché de la Gestion Technique du Bâtiment (GTB) souffre de l’effondrement du marché du neuf en 2020 mais il résiste mieux grâce à une forte demande de maintien du confort dans les bâtiments existants. Le marché s’élève désormais à 74,4 millions d’euros suite à une décroissance de -6%.

Le marché du neuf a chuté, et seule la rénovation vers les bâtiments performants semble résister. Toutefois, le caractère inédit de l’année 2020 (Covid) rend difficile l’interprétation de tendances de marché à long terme.  Par ailleurs, une baisse de l’activité régulière doit aussi être anticipé dans les 12 à 24 mois suite à la non prise de commande en 2020 (arrêt de l’activité) et les 35% constatés en moins d’appels d’offres des bâtiments neufs tertiaires. L’enjeux primordial pour les industriels de la régulation et GTB est la « rationalisation du Smart ». Cela signifie une optimisation des budgets disponibles afin de concevoir et construire des bâtiments neufs intelligents et évolutifs, mais surtout durables et à coûts maitrisés. Un sujet d’avenir complémentaire est la « sobriété du digital ». Son objectif : obtenir une technologie numérique pouvant répondre à des buts précis comme la gestion efficace du confort nécessaire à la vie humaine, soit une optimisation des systèmes énergétiques réglementaires (chaud, froid, ventilation, ECS et éclairage). En outre, les industriels de la régulation et GTB prévoient un impact décisif du Décret BACS (exigences de moyens) afin d’atteindre les objectifs de résultats du Décret Tertiaire.

Il y a eu aussi une prise de conscience que les systèmes de régulation et GTB performants (soit des BACS de classe B et + selon la norme EN 15232-1 incluent par défaut un service de suivi et de mesure de la consommation énergétique (instruments de pilotage via des capteurs et une supervision) et des produits ou systèmes (régulateurs, actionneurs) peuvent agir sur les systèmes techniques afin d’assurer un confort maximum avec le minimum de consommation énergétique. La mise en œuvre de nouvelles fonctionnalités des logiciels de supervision (ou intégrée dans les automates et actionneurs), permet également l’interopérabilité des données dans les librairies.

Ainsi, le Syndicat des Automatismes du génie Climatique et de la Régulation ACR souligne que l’atteinte de ces objectifs et le développement des « autres services » à haute valeur ajoutée (ex : gestion des espaces, effacement, mutualisation de la donnée pour les Web services, etc.)  est basée sur le déploiement d’une approche standardisée des Smart Buildings s’appuyant sur la mise en œuvre des protocoles de communications standardisés ouverts tels que BACnet ou KNX.

En outre, après plus de dix ans de croissance, le marché des services chute de 8 % pour atteindre 78,9 millions d’euros. Suite au confinement, l’absence ou le report d’opérations de commissioning pendant les mois de confinement a été noté. Par ailleurs, les contrats de maintenance annualisés n’ont pas tous été facturés. La quasi-absence d’opération de maintenance préventive est aussi constatée à cause de la priorisation des actions de maintien de performance en situation d’urgence lors du confinement. Enfin, les constructeurs / industriels (et ou réseaux d’intégrateurs partenaires) assurent la maintenance préventive.

Ayant anticipé une chute de 20% de l’activité, l’industrie de la régulation et GTB a connu un rattrapage dès le dernier trimestre 2020 à cause de la très la forte demande en maintien du niveau de confort dans les bâtiments grâce aux solutions offertes par les adhérents du syndicat ACR.

Par ailleurs, en 2020, le contexte réglementaire a fortement évolué en remettant au centre des dispositifs le rôle primordial des solutions de régulation et GTB dans l’atteinte des objectifs de réduction de la consommation énergétique. Ainsi, les publications du décret BACS, du décret Tertiaire, amplifiées par les financements issus du Plan de Relance sont très favorables à l’industrie.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.