Airbus Helicopters teste la technologie Smart Washer de JPB Système pour la maintenance des hélicoptères

Airbus Helicopters SAS, premier fabricant mondial d'hélicoptères, teste des technologies innovantes et disruptives dans ses opérations de maintenance, ce qui lui permet de réaliser des gains d'efficacité quantifiables. Avec la technologie Smart Washer de JPB Système, il est possible de réduire certaines activités de maintenance en passant de deux jours avec deux techniciens à seulement deux heures avec un seul technicien.

La solution Smart Washer de JPB Système, qui est conçue afin d’améliorer l’efficacité de la maintenance, des réparations et des opérations en permettant de mesurer sans contact et sans fil la charge axiale des boulons. Au lieu de vérifier manuellement le niveau de couple de serrage des boulons traditionnels dans l’hélicoptère, les ingénieurs peuvent mesurer directement la tension des boulons en quelques secondes seulement, sans qu’il soit nécessaire d’intervenir sur l’assemblage.

Selon Georges Devilliers, expert principal pour la maintenance des hélicoptères chez Airbus Helicopters, depuis l’essai de la solution pendant plusieurs mois, la société a noté le potentiel d’améliorations significatives de l’efficacité des activités de maintenance des hélicoptères. Cela se manifeste par un processus plus simple sur les hélicoptères de l’entreprise.

Un exemple est la vérification périodique du couple de serrage de la barre de suspension de la boîte de vitesse principale. Cette procédure nécessite d’abord la dépose des deux moteurs, ainsi que de l’habillage intérieur de l’hélicoptère, avant que les ingénieurs de maintenance puissent arriver aux boulons et les vérifier. Une fois la vérification réalisée, le moteur doit être réinstallé et un essai au sol doit être effectué afin de garantir l’installation correcte des moteurs.

Temps de maintenance réduit de deux jours à deux heures

« En fait, il s’agit d’une opération de maintenance lourde qui prend environ deux jours et nécessite l’intervention de deux personnes pour vérifier environ 12 boulons« , indique M. Devilliers. « En comparaison, avec Smart Washer, la même tâche peut être effectuée par un seul ingénieur en deux heures environ ; nous n’avons pas besoin d’accéder physiquement aux boulons pour effectuer les contrôles, il n’y a donc rien à démonter.« 

Selon Airbus Helicopters, grâce à ses tests, le dispositif pourrait surveiller plus précisément la tension des assemblages boulonnés.

« Pour vérifier la bonne tension des boulons, nous mesurons actuellement le couple de serrage ; c’est très difficile et aussi très imprécis« , ajoute M. Devilliers. « Difficile, car il faut accéder à l’assemblage, le desserrer puis le resserrer, ce qui peut introduire une marge d’erreur tant au niveau du démontage des pièces pour accéder aux boulons, qu’au niveau du remontage ultérieur. La question de l’imprécision se pose en raison de la dispersion du coefficient de frottement entre l’écrou et le boulon.« 

Ainsi, lors d’un entretien, un temps considérable est nécessaire pour entreprendre ces contrôles, qui, pour les hélicoptères, peuvent parfois représenter jusqu’à 10 % du temps global de maintenance programmée.

Pour les clients d’Airbus Helicopters, la rapidité avec laquelle ces contrôles peuvent être réalisés contribue aussi à diminuer l’immobilisation des hélicoptères, ce qui permet d’enregistrer des gains d’efficacité supplémentaires. Dans de tels cas, la technologie Smart Washer peut faciliter des procédures beaucoup plus faciles, plus courtes et moins coûteuses.

Le Big Data pour une vision plus vaste

Pour Airbus Helicopters, les attributs du Smart Washer présentent un potentiel plus important. Comme l’appareil peut enregistrer la tension, la date, le lieu, la température et d’autres paramètres, ces données pourraient très bien être employées afin d’alerter les clients de la nécessité de réaliser d’autres procédures de maintenance (immédiates ou conformes au calendrier).

« Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec JPB Système dans le cadre du développement de Smart Washer afin de voir comment il pourrait être intégré à Airbus Helicopters et peut-être même au sein du groupe dans son ensemble« , conclut M. Devilliers. « Ce qui est important, c’est qu’il répond à nos défis fondamentaux en ce qui concerne la nécessité de rendre les opérations de maintenance plus sûres, plus faciles et moins longues, donc pour nous, c’est définitivement un succès.« 

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.