Japet se développe avec ses exosquelettes

L’entreprise lilloise Japet, spécialisée dans la conception et la commercialisation d’exosquelettes fabriqués en France, a connu un fort développement de son activité en 2020. Grâce à un marché en pleine expansion, il veut poursuivre en 2021 son développement national, européen et international, en s’imposant comme le leader de la lutte contre le mal de dos au travail. SNCF, Engie Cofely et Naval Group figurent parmi ses clients.
Lecture : 5 minutes

Lancée en 2015, Japet associe deux expertises – les sciences médicales et la robotique moderne – afin de combattre les troubles musculosquelettiques (TMS) en créant des exosquelettes destinés au marché du travail. L’activité de l’entreprise lilloise répond en effet à un besoin réel : en France, le coût de la prise en charge des troubles musculosquelettiques (TMS) et des arrêts de travail est estimé à 1,4 milliard d’euros par an. La lombalgie est ainsi la cause de 167 000 arrêts de travail chaque année : ce trouble arrive en tête du classement, et a généralement pour origines le port et le transport de charges lourdes (dans 40% des cas), la manutention manuelle d’objets (23%), le maintien d’une posture contraignante (11%) et les chutes (11%).

Un concept innovant pour lutter contre les TMS

Afin de remédier à cette situation, Japet a commercialisé une première version de son exosquelette en 2019 et a récemment atteint son centième utilisateur équipé après 18 mois de commercialisation. Ce succès s’explique d’abord par le concept novateur sur lequel l’entreprise lilloise a fondé son activité : la Wearable Medicine, résultant de l’alliance des sciences médicales et de la robotique moderne. Ainsi, Japet réunit des médecins et des scientifiques reconnus au développement de ses exosquelettes, parmi lesquels le Dr Fahed Zairi, Directeur scientifique et neurochirurgien, ou le professeur Vincent Tiffreau, Chef du service de rééducation au CHRU de Lille. Ce dernier note « le réel potentiel dans l’utilisation de l’exosquelette Japet.W, que ce soit en rééducation, avec un physiothérapeute ou à domicile ».

Un développement international

Riche d’une équipe qui comprend désormais 20 personnes, Japet a recruté l’année dernière deux spécialistes de l’accompagnement d’intégration exosquelette et de la technologie pour la santé au travail, et a publié plusieurs études scientifiques qui ont permis de démontrer l’efficacité de ses exosquelettes afin de lutter contre le mal de dos en entreprise.
Par ailleurs, pour participer à l’effort collectif contre l’épidémie de Covid-19 et dans un but de préservation de la santé publique, Japet a intégré en 2020 l’accélérateur de la Croix-Rouge Française. Cela a permis de faciliter l’intégration de nouvelles solutions de santé au travail au sein des équipes de cette association d’aide humanitaire, et de venir en aide aux personnels mobilisés en première ligne contre l’épidémie.
Ces succès ont permis le développement de l’activité de Japet en 2020, notamment à l’international. L’entreprise a en effet renforcé son ancrage européen et asiatique en commercialisant ses exosquelettes dans trois nouveaux pays : l’Allemagne, la Corée du Sud et Hong-Kong. Ce développement international s’accompagne d’un renforcement du partenariat de distribution en France avec Gobio, expert dans l’intégration d’exosquelettes en entreprises, et avec son partenaire Descours & Cabaud, spécialiste dans le secteur de la distribution de fournitures professionnelles à destination des secteurs de l’industrie et du bâtiment.
Enfin, Japet veut accélérer son développement commercial cette année. Selon Antoine Noel, cofondateur et CEO de l’entreprise, « des équipes France et international prévues à cet effet arriveront prochainement », tandis que Japet intégrera un logiciel d’analyse de données au cours de l’année. En 2021, l’entreprise lilloise souhaite aussi procéder à une nouvelle levée de fonds et lancer le développement d’un exosquelette pour le particulier. A ces projets de développement, s’ajoutent le renforcement des ambitions européennes et internationales de Japet, qui multipliera cette année les partenariats dans le Benelux, en Italie, ainsi que dans plusieurs pays asiatiques et sud-américains.

Lire la suite
Sur le même sujet

Lubrification et maintenance prévisionnelle : une interconnexion forte et naturelle

Le logiciel « Ultranalysis Suite » (UAS3) vous permet de disposer d’un accès facile aux données de votre LUBExpert et d’éliminer ou d’accepter l’état de lubrification comme cause possible de l’anomalie. De même, votre LUBExpert vous indiquera automatiquement les suspicions de défaillances de roulements, le centralisé dans UAS3 qui en devient le centre stratégique de vos plans de […]

Une nouvelle équipe dirigeante pour Cotelec

Entrés respectivement chez Cotelec en 1995 et 2002, Bertrand Quero et Marielle Garcia ont auparavant des expériences dans le domaine commercial et ont intégré, depuis maintenant 10 ans l’actionnariat de l’entreprise, pour devenir aujourd’hui les nouveaux propriétaires à 100 %. En prenant la direction de l’entreprise, Bertrand Quero et Marielle Garcia souhaitent faire plus que […]

Frédéric Ryckman, nouveau Directeur Général Délégué de la Business Unit FBS de l’éditeur OSLO

L’arrivée de Frédéric Ryckman montre la volonté de l’éditeur métier Oslo issu du regroupement de plusieurs éditeurs spécialistes de ces domaines, de structurer, d’organiser la synergie des métiers et d’accélérer le développement de cette Business Unit sur ses segments de marché – Facility Management, Bâtiment, SAV et Maintenance. Ayant pour rôle d’organiser la transversalité des métiers et des […]