L’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur participe au plan de relance de l’industrie

L'Académie franco-allemande pour l'industrie du futur, co-fondée par l'Institut Mines-Télécom (IMT) et la Technische Universität Munchen (TUM), accompagne la transformation numérique de l'industrie en intervenant sur trois domaines : la recherche, la formation et l'innovation. Elle a lancé en mai dernier un appel à projet pour faire émerger de nouveaux modèles plus résilients et plus durables pour l'industrie.
Lecture : 5 minutes

La pandémie a mis en évidence la nécessité de faire évoluer les modèles dans tous les domaines : industrie, santé, éducation, transports, environnement et agriculture. Dans l’urgence, les initiatives prises sur le terrain ont montré que de nouveaux schémas émergeaient. Aujourd’hui, le défi est de concevoir des solutions à long terme et d’innover répondant aux souhaits des entreprises tout en dynamisant les économies.

9 projets retenus pour permettre aux industries de s’adapter  

La communauté scientifique des écoles de l’IMT associées à ses partenaires allemands s’est mobilisée et les projets suivants ont été retenus :

–          Gestion & anticipation de la reprise des chaines de production à grande échelle ;

–          Economie circulaire productive ;

–          Confidentialité des données personnelles dans les app-Covid ;

–          Confiance et transparence dans la collecte de données dans le milieu ambiant ;

–          La relation humaine et la technologie numérique dans des espaces de travail réaménagés ;

–          Mise au point d’un système d’administration de médicaments en 3D à la demande par fabrication additive ;

–          Fabrication additive à la demande pour des matériaux bio- polymériques ;

–          Gestion collaborative et résiliente de la chaîne d’approvisionnement ;

–          Maintenance à distance pour les robots industriels.

Pour cet appel à projet, une cinquantaine de nouveaux enseignants-chercheurs français et allemands ont rejoint les rangs de l’Académie afin de partager leur expertise avec des partenaires industriels. Concernant la France, ils viennent d’IMT Mines Albi, IMT Atlantique, IMT-BS, Mines Saint-Etienne et Télécom SudParis. Mines ParisTech, partenaire stratégique de l’IMT, vient de rejoindre l’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur.

Amorçage de collaborations franco-allemandes pérennes avec les industriels

L’appel est destiné à financer des phases initiales de projets d’une durée de 6 à 9 mois. Proposés par les chercheurs de l’IMT et de la TUM, les projets, dans cette phase d’amorçage, concernent  les problèmes structurels de l’industrie dans des contextes de crise en identifiant et développant des solutions innovantes avec un fort potentiel d’acquisition par des tiers et de transfert de technologie. Le but des projets : former un socle de connaissance basé sur l’excellence académique, afin que les industriels les utilisent sur le terrain. Ce transfert est réalisé avec des PoC (Proof of Concept), plateformes technologiques, nouvelles méthodes, cursus de formation (initiale ou professionnelle), …

Un modèle de coopération performant

Créée en 2015 par les gouvernements français et allemand, l’AFA est un instrument de coopération franco-allemande unique en matière de recherche et de formation.  11 projets ont déjà été déployés en deux phases : « Défis pour la digitalisation de l’Industrie » et « IA pour l’industrie du futur ». L’AFA rassemble ainsi une large communauté binationale de 150 enseignants-chercheurs.

Le réseau de partenaires universitaires et industriels de l’Académie franco-allemande pour l’industrie du futur devrait s’agrandir et se consolider dans le cadre de l’initiative franco-allemande de relance annoncée le 18 mai 2020 par le Président Emmanuel Macron et la Chancelière Angela Merkel. Elle consiste à valoriser la coopération entre les pays européens pour augmenter la compétitivité et adopter une stratégie commune pour plus d’autonomie de l’économie européenne. Cette volonté politique a été réaffirmée le 10 septembre dernier lors d’un dîner de travail entre Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et Peter Altmaier, Ministre fédéral de l’Économie et de l’Énergie qui souhaitent accélérer les projets franco-allemands. Au-delà des incitations gouvernementales, les institutions de l’enseignement supérieur et la recherche telles que l’IMT et la TUM assurent un rôle majeur dans la création de solutions à long terme en réunissant des talents internationaux, en formant de futurs ingénieurs et en développant des technologies innovantes.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.