Naval Group, un fleuron de la maintenance en Bretagne

Naval Group avait obtenu en 2018 plusieurs contrats de maintien en condition opérationnelle. Ces contrats concernaient le sous-marin lanceur d’engins Le Terrible, les frégates multi-missions (FREMM), les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) et les chasseurs de mines (CMT). L’occasion de revenir sur la place de la maintenance chez Naval Group en Bretagne et dans la région Pays-de-Loire, laquelle prend le chemin de la maintenance prévisionnelle.
Le vendredi 20 juillet 2018, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Téméraire, est sorti du bassin 8 de la base navale de Brest après 19 mois d’indisponibilité pour entretien et réparations (IPER) et adaptation au missile M51. Ce chantier se déroule sous la maîtrise d’ouvrage conjointe de la DGA (Direction générale de l’Armement) et du SSF (Service de Soutien de la Flotte). La maîtrise d’œuvre, avec la conduite des travaux, est assurée par Naval Group. Le Téméraire est le dernier des SNLE à être adapté au standard M51. L’opération de maintenance approfondie qui se termine va lui redonner de plus un potentiel de disponibilité pour une dizaine d’années. Elle a également permis de mettre aux derniers standards les systèmes de combat et de navigation. Cette modernisation régulière, incrémentale, des SNLE et de leurs missiles est l’un des marquants visibles de la crédibilité de la composante océanique de la dissuasion. Le Téméraire, actuellement dépourvu de combustible nucléaire, traversera la rade vers la base opérationnelle de l’Ile Longue pour la dernière étape de son IPER Adaptation : le rechargement de son cœur nucléaire, puis ses essais à la mer et enfin l’embarquement de son armement stratégique avant son retour dans le cycle opérationnel.

Le principal site de maintenance de Naval Group en Bretagne est Brest. Les activités de Naval Group à Brest concernent l’entretien et la modernisation des navires de surface de la Marine nationale (dont les frégates de premier rang type FREMM) et des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) basés à l’Ile Longue. Brest est également la base arrière pour plusieurs programmes de maintenance que le groupe assure en Malaisie, en Inde, ou au Brésil. « À Brest, le rôle de Naval Group est d’assurer la meilleure disponibilité possible aux navires de la Marine nationale, rappelle Éric Balufin, directeur du site Naval Group de Brest. Les FREMM par exemple, sont entretenues via un contrat de disponibilité très exigeant, qui place les collaborateurs de Naval Group au plus près du client ».

Naval Group assure la maintenance préventive, corrective et prédictive, à travers des méthodes comme l’écoute vibratoire par exemple. À Brest, le groupe assure, en tant que maître d’œuvre, le MCO (Maintien en condition opérationnelle) des navires et SNLE de la Marine nationale. Ces travaux concernent les opérations de maintenance qui peuvent être réalisées, de la coque à la propulsion du navire (y compris nucléaire), en passant par les systèmes de navigations ou les systèmes de combat. Le groupe intervient sur les chantiers, lors des arrêts techniques des navires et dans ses ateliers pour visiter les matériels démontés.

À Brest, le rôle de Naval Group est d’assurer la meilleure disponibilité possible aux navires de la Marine nationale, rappelle Éric Balufin, directeur du site Naval Group de Brest. Les FREMM par exemple, sont entretenues via un contrat de disponibilité très exigeant, qui place les collaborateurs de Naval Group au plus près du client 

Mais le fleuron français assure aussi la maintenance de certaines infrastructures portuaires. Pour les SNLE, Naval Group est également en charge des aspects « sécurité plongée » et de la propulsion nucléaire, par exemple. L’ensemble de ces interventions fait appel à des compétences extrêmement pointues, de haute technicité et rares.

Vers une maintenance prédictive

La maintenance est au cœur des innovations chez Naval Group. Le groupe accompagne ses clients afin d’assurer la disponibilité des navires tout au long de leur cycle de vie. Fort de sa capacité à réaliser le MCO de navires militaires complexes, en France pour la Marine nationale ou pour ses autres marines clientes, le groupe propose à ses clients de déployer l’i-maintenance. Grâce à la mise en place de la maintenance « intelligente » (IMS) à bord des navires, les activités de maintenance prédictive permettent une optimisation continue des prestations de soutien. L’objectif est de structurer ces données afin de constituer un historique du suivi en service des installations. Puis ces données sont soumis à des systèmes algorithmiques puissants faisant ressortir les anomalies et points de surveillance.

Lire la suite
Sur le même sujet

Accès Industrie acquiert la société POINT6

Avec cette nouvelle acquisition, Accès Industrie continue son investissement dans la branche industrielle. La société POINT6 riche de l’expertise de son équipe et de son parc de 300 machines (matériel industriel et de manutention),  facilitera le positionnement d’Acces Industrie et son développement dans cette zone géographique porteuse (Chiffre d’affaires généré : 2,3 millions d’euros en […]

Les filiales KSB Service Energie, STII et KSB Service Cotumer cédées au groupe Orano

Regroupant près de 200 employés pour un chiffre d’affaires de près de 15 millions d’euros, KSB Service Énergie (KSE) et sa filiale STII sont connues pour leur expertise dans la maintenance nucléaire (robinetterie, chaudronnerie, tuyauterie, soudure, coordination bâtiment nucléaire, assistance à la maitrise d’ouvrage, contrôle de supportage et ancrage). Présent sur un marché de niche […]