Recrutement de la Compagnie de Chauffage pour accompagner la transition énergétique des territoires  

La Compagnie de Chauffage (CCIAG), société d’économie mixte qui accompagne Grenoble-Alpes Métropole dans la transition énergétique du territoire, organise un plan de recrutement de plus de 15 postes en 2022/2023. But : consolider ses équipes pour offrir aux usagers du territoire un service de chaleur économique et à faible impact environnemental.
Lecture : 5 minutes

S’appuyant sur ses 60 ans d’expérience et 215 collaborateurs, la Compagnie de Chauffage gère le réseau de Chauffage Urbain de Grenoble, deuxième réseau de chaleur de France après Paris, l’Usine d’Incinération et de Valorisation Energétique (Athanor) et des services en efficacité énergétique. Grâce à un mix énergétique constitué de près de 80% d’énergies renouvelables et de récupération, le réseau de chauffage urbain de Grenoble fournit l’équivalent de 100 000 logements grâce à 177 km de réseau répartis sur 7 communes de la métropole grenobloise.

Dans le cadre de ses activités, la Compagnie de Chauffage de l’agglomération grenobloise (CCIAG) recrute 15 collaborateurs dont des techniciens de maintenance industrielle, un responsable maintenance / adjoint au chef de site de production, un responsable maintenance / adjoint du chef de site de production de Villeneuve et un responsable maintenance pour l’usine d’incinération et de valorisation énergétique Athanor.

«Rejoindre la Compagnie de Chauffage, c’est participer activement à la transition énergétique de notre territoire. C’est également intégrer une entreprise publique avec un projet citoyen au service de ses usagers. Notre mission est d’apporter des solutions aux enjeux de la transition énergétique et du réchauffement climatique. Nous sommes dotés d’une forte culture de service public et nous travaillons sur le long terme, pour offrir aux usagers une énergie au meilleur coût et à faible impact environnemental. » déclare Frank Leroy, Directeur Général de la Compagnie de Chauffage

Une entreprise responsable socialement et économiquement

Pour séduire de nouveaux talents, la Compagnie de Chauffage présente de nombreux avantages à l’image de ses valeurs de proximité, de responsabilité et d’innovation : l’accompagnement de ses collaborateurs dans leurs évolutions professionnelles grâce à la formation interne ou à la reprise d’étude, une forte démarche en termes de sécurité, la signature, en 2021, de la charte de la diversité afin de renforcer son action en faveur de l’égalité professionnelle, de diversité et d’inclusion et une structure de rémunération diversifiée (prévoyance, dépendance, mutuelle à 70%, retraite supplémentaire, ticket restaurant à 60%, etc.).

Dans ce contexte, la Compagnie de Chauffage porte une attention particulière à s’entourer de collaborateurs souhaitant s’investir sur le long terme et obtenir en continu de nouvelles expertises.

« La Compagnie de Chauffage allie une forte dimension industrielle et technique, locale et sociale. Nous recherchons des profils en adéquation avec nos métiers qui requièrent une forte dimension technique, mais surtout des hommes et les femmes prêts à rejoindre une aventure à forte valeur humaine pour le territoire. Notre parcours d’intégration permet d’accompagner la montée en compétences de nos nouveaux collaborateurs. » ajoute Caroline Allemoz, Directrice Ressources Humaine, Compagnie de Chauffage

Une société innovante

La Compagnie de Chauffage est aussi partenaire de nombreux acteurs de la Recherche locale tels que le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives), l’Ines (Institut National de l’Energie Solaire) ou le Liten (Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux) afin de créer des outils innovants destinés à l’optimisation du réseau de Chauffage Urbain.

De nombreux projets

Récemment, l’entreprise a mené des projets comme la gestion du réseau de Chauffage Urbain de la ville de Pont-de-Claix, le raccordement du campus de l’Université Grenoble Alpes (UGA), la valorisation en énergie des rejets d’acteurs industriels ou encore le passage en basse pression du réseau de chaleur pour le CEA.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.