Sepem Industries Nord-Ouest axé sur l’industrie de demain

Evénement national par son offre et sa programmation, Sepem Industries place les régions industrielles au coeur de son événement. Le Sepem Industries Nord-Ouest qui se déroulera du 26 au 28 avril 2022 dans le Parc des expositions de Rouen, réunira plus de 460 exposants qui répondront aux besoins du milieu industriel du Nord-Ouest.
Lecture : 4 minutes
@sepem

Durant 3 jours, Sepem Industries Rouen répondra aux attentes des entreprises en termes d’efficience, de performance, de sécurité, d’environnement et d’emploi avec, en autres, les outils de maintenance pour assurer le bon fonctionnement d’une usine et l’attractivité des métiers par la sensibilisation des jeunes et des personnes en reconversion.
Par ailleurs, le salon disposera de nouveaux espaces et thématiques qui accompagneront les industriels dans leur mutation : Sepem Avenir, un espace consacré aux métiers, à la formation et à l’emploi et un pavillon robotique et cobotique. Des conférences seront consacrées à la maintenance, l’industrie 4.0 et la transition énergétique. De plus,un après-midi sera dédié aux avancées électroniques dans l’industrie (systèmes électroniques connectés ; sécurisation des projets industriels ; cybersécurité).

Le nouvel espace Sepem Avenir

L’espace Sepem Avenir veut sensibiliser la jeune génération aux métiers de l’industrie et à la formation. RH, demandeurs d’emploi et jeunes diplômés y trouveront plusieurs dispositifs relatifs à l’attractivité des métiers et à l’emploi comme des rencontres avec des partenaires de l’enseignement, de la formation et de l’emploi. Une plateforme de recrutement permettra, quant à elle, aux exposants de déposer leurs offres d’emploi ou de stages et aux visiteurs de laisser leur CV. En outre, des démonstrations métiers représentatives de l’industrie de demain seront organisées.

Un pavillon robotique et cobotique
Créée en 2016, la Fédération Nationale des Clusters de la Robotique, association loi 1901, regroupe les 8 clusters français régionaux et thématiques de robotique et fournit à la filière son ancrage régional et sa proximité avec les startups, PME et ETI.
Ces clusters accompagnent les entreprises souhaitant moderniser leur appareil de production par de la robotique et/ou de la cobotique, en agissant sur deux points : les technologies à mettre en place et à faire interagir (mécanique, électronique, automatique, électronique, IHM, intelligence artificielle, cybersécurité…) et les facteurs humains (sécurité, responsabilité, acceptabilité…).
Dans ce pavillon, les visiteurs pourront dialoguer avec des experts (intégrateurs, prestataires de services, centres de formation ou startups). De plus, un ensemble varié de technologies sera représentée, de la robotique traditionnelle à la robotique collaborative, de l’IA à la collecte de données, sans oublier les outils périphériques tels que les manipulateurs électriques, pneumatiques, ou hybrides, la vision… Par ailleurs, des démonstrations ludiques seront organisées tout au long du salon.

Des parcours thématiques pour les industriels

Le parcours Usine du futur guidera les industriels vers l’industrie 4.0 en regroupant les différents outils intervenant dans une transformation des process de production. De solutions seront alors proposées afin d’améliorer et de garantir la productivité, diminuer les TMS et améliorer la logistique : automatisation, robotique, cobotique, IOT, maintenance prédictive, cybersécurité, intelligence artificielle… Le parcours Eco-Solution informera, quant à lui, sur les dernières technologies nécessaires pour engager la transition écologique et énergétique de son entreprise : bureau conseil, aération, économie d’énergie, recyclage…
Enfin, les industriels de la région souhaitant externaliser ou relocaliser les compétences, pourront rencontrer leurs futurs partenaires sur les espaces sous-traitance installés au coeur du salon.

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.