Nouveaux capteurs sans fil pour une surveillance automatisée de l’état des machines

SKF propose un capteur compact et économique pour mesurer les vibrations et la température afin de surveiller les pièces en rotation dans les machines industrielles lourdes. Développé dans le cadre de l’offre REP ou la performance des équipements tournants, cette solution SKF Enlight Collect Système IMx-1. permet aux clients de réduire à la fois les temps d’arrêt non planifiés et les coûts de maintenance.
Lecture : 5 minutes

« Les installations industrielles sont soumises à une pression croissante et, par conséquent, les heures de production augmentent. En parallèle, nos clients doivent éviter les arrêts non planifiés tout en réduisant leurs investissements. Grâce au nouveau système SKF Enlight Collect IMx-1, ils peuvent désormais accéder, dans le cadre d’un contrat de performance basé sur un loyer, à une maintenance prédictive automatisée pour une rotation fiable tout en respectant leur budget d’exploitation. » remarque Chris James, responsable produit chez SKF.

Alimenté par des batteries longue durée, ce capteur peut être utilisé à grande échelle afin d’automatiser la collecte des données sur l’état des machines, une opération qui auparavant était effectuée manuellement par les opérateurs. Monté sur le palier d’un roulement, le capteur sans fil peut transmettre les données collectées à un réseau hôte, qui les envoie aux services d’analyse basés sur le Cloud dans les centres REP SKF. Chris James ajoute : « Ces nouveaux capteurs de haute précision et robustes sont une solution économique qui permet une collecte quotidienne des données d’installations auparavant inaccessibles manuellement et ceci avec un nombre restreint d’opérateurs. »

Le système s’appuie sur un « réseau maillé », qui envoie les données d’un capteur à l’autre et sur de plus longues distances, tout en évitant les obstacles radio, tels que les tuyaux et les réservoirs de stockage de liquide, qui bloquent les signaux des systèmes classiques en visibilité directe. Chris James note : « Le réseau maillé s’auto-configure et peut donc être déployé plus facilement et plus rapidement que d’autres technologies de communication sans fil, telles que le Wi-Fi et Bluetooth. Ce système est également innovant dans la manière dont il gère la bande passante disponible et la consommation d’énergie des capteurs. Nous obtenons ainsi une autonomie de la batterie suffisante pour répondre, sur plusieurs années, aux besoins de nos contrats de service. »

Par ailleurs, SKF Enlight Collect IMx-1 est conçu selon les critères de protection IP69K pour un fonctionnement fiable même si celui-ci est exposé à la poussière, aux contaminants, aux lubrifiants, aux variations de température, aux lavages à l’eau chaude haute pression et autres conditions de fonctionnement défavorables.

« De plus, le capteur collecte des données compatibles avec notre système de collecte manuel, une fonction critique notamment lorsqu’il s’agit de détecter les défauts du roulement à un stade précoce. Bien que les roulements fortement endommagés soient relativement faciles à identifier, le risque de défaillance, à ce stade, est élevé. Il est donc vital de détecter les défauts le plus tôt possible afin de pouvoir planifier à temps les mesures correctives et de minimiser les conséquences négatives ». Cependant, il peut être difficile de différencier les faibles signaux émis à un stade précoce d’un bruit de fond. C’est pour cette raison que le SKF Enlight Collect IMx-1 utilise l’accélération enveloppe, technologie propriétaire de SKF.

Enfin, Chris James conclut : « L’efficacité d’un programme de maintenance conditionnelle dépend entièrement de la qualité des mesures qu’il effectue. SKF gère des contrats de maintenance prédictive à grande échelle depuis des décennies. Nous connaissons donc les performances que doit fournir un appareil sans fil et le résultat est le SKF Enlight Collect IMx-1. Cependant, un système sans fil tout seul ne permet pas une rotation fiable. Mais en associant l’expérience en matière d’analyse des données machine aux compétences en ingénierie mécanique pour soutenir les actions correctives, c’est possible. Aujourd’hui, grâce aux nouveaux contrats de performance basés sur un loyer et aux services proposés, les clients disposent d’une nouvelle solution qui améliore la performance des équipements tournants au juste prix. »

Lire la suite
Valérie Brenugat
J’ai toujours eu le goût des sciences et de la communication notamment écrite. C’est pour cette raison que j’avais choisi de faire des études de sciences et de communication. Puis une vingtaine d’années d’expériences dans les médias, l’industrie et les organismes de recherche m’ont permis de devenir la rédactrice en chef des revues Maintenance & Entreprise et Qualité Références.
Sur le même sujet

Les filiales KSB Service Energie, STII et KSB Service Cotumer cédées au groupe Orano

Regroupant près de 200 employés pour un chiffre d’affaires de près de 15 millions d’euros, KSB Service Énergie (KSE) et sa filiale STII sont connues pour leur expertise dans la maintenance nucléaire (robinetterie, chaudronnerie, tuyauterie, soudure, coordination bâtiment nucléaire, assistance à la maitrise d’ouvrage, contrôle de supportage et ancrage). Présent sur un marché de niche […]